Le Poulet Fermier des Landes…côté cuisse !

L’aile ou la cuisse ?

Aujourd’hui nous choisirons la cuisse ! Qualité Landes Magazine se penche sur cette mythique partie de la volaille, aussi convoitée par certains qu’évitée par d’autres, à tort ! Et pourtant, la cuisse est indémodable et réserve bien des surprises à ceux qui osent la cuisiner différemment.

Un grand classique !

Si la cuisse a autant de succès, elle le doit principalement à 3 éléments:

– Un goût prononcé qui permet d’exalter toutes les saveurs de la volaille. Un goût prononcé dû principalement à la proximité de la chair et de l’os.

– Une peau fine et croustillante qui se mélange à la tendreté de la chair à la dégustation.

– Un morceaux qui rappelle l’enfance et que l’on prend plaisir à manger en la prenant avec les doigts et en croquant dedans à pleines dents.

Un grand pratique !

Pratique la cuisse de poulet ! Un rien l’accommode. Un pincée de sel, un peu d’herbes de Provence, un citron confit…. la cuisse se marie à merveille avec toutes sortent d’ingrédients. Pour la cuisson, rien de plus simple, au four à 190°C pendant 20 minutes et les cuisses sont cuites. Les cuisses se prêtent également parfaitement à la cuisson au barbecue, entières… ou en brochettes (avec les pilons).

La cuisse 2.0

Si la cuisse est un des morceaux le plus souvent cuisiné entier, depuis quelques années, la cuisse se montre aussi sous d’autres formes.

– En fricassée: Il suffit de détailler les cuisses en petits morceaux puis de rôtir à la poêle avec un peu de beurre pour les dorer à souhait. Fricassée à l’ail et au persil, fricassée aux asperges et à la sauce soja sucrée, fricassée à l’oignon… libre à vous d’inventer vos recettes mais la fricassée est toujours un succès.

– En tajine: Rien de plus simple qu’un tajine de volaille en utilisant les cuisses. La cuisson dans le tajine va permettre aux cuisses de cuire longtemps et lentement pour encore plus de fondant.

– Farcie: Farcir une cuisse n’est pas compliqué. Il suffit de retirer proprement les os à l’aide d’une petit couteau, de bien aplatir la chair puis de farcir avec ce que l’on veut: fromage frais aux herbes, asperges, chorizo…. une fois que l’on sait désosser une cuisse les possibilité sont infinies !

Croustillante !

Très “tendance” depuis quelques années, la cuisse de poulet “crunchy” met tout le monde d’accord. Exit les nuggets de poulet industriels qui n’ont aucune texture, place à une cuisse de poulet goûteuse, qui se tient et qui croustille. Utilisez la panure qui vous plaît: farine, biscotte, corn flakes…. chaque texture donnera un goût différent à votre recette.

Mais toujours avec un poulet de qualité !

Il en va de sois, une bonne cuisse de volaille est une cuisse issue d’une volaille bien élevée. Les volailles Fermières des Landes et notamment le Poulet Fermier des Landes arborent fièrement les labels officiels Indication Géographique Protégée (IGP) ainsi que le Label Rouge. Ces labels garantissent le respect d’un cahier des charges stricte: respect de la croissance des volailles, élevage en liberté, utilisation des cabanes traditionnelles appelées “marensines”, maïs issu de l’exploitation….. c’est tout une filière qui est au petits soins pour ses volailles et cela se retrouve dans le goût et dans la texture des cuisses de poulet fermier des Landes. Gage d’authenticité, la chair ne se décolle pas de l’os lorsqu’on secoue la cuisse, signe que le poulet à pris le temps de grandir dans de grands espaces.

Cuisses de Poulet Fermier des Landes grillée et purée de petits pois

Découvrir cette recette !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à notre Newsletter Pro.

Professionnels de la gastronomie, de la restauration, de la distribution et du tourisme, recevez ponctuellement nos dernières actualités directement par e-mail.

You May Also Like